Comme beaucoup de personnes, la reine Elisabeth II et le prince Philip ont eu une année 2020 très difficile. En effet, ils ont dû faire face à la crise sanitaire. Mais le plus rude pour eux était de gérer le départ du prince Harry et de Meghan Markle du palais royal pour aller vivre sur le sol américain.

Le Megxit


Au début de l’année 2020, le prince Harry et Meghan Markle ont annoncé dans un communiqué leur envie de renoncer à leurs obligations protocolaires. Il souhaite alors vivre à Los Angeles loin de la famille royale. Cette décision a été effective le 31 mars dernier. Depuis, les rapports entre le duc et la duchesse du Sussex et le palais royal sont tendus.

D’après les rapports des médias britanniques, il semblerait que les deux frères, les princes William et Harry ne s’adressent plus la parole. Alors que si l’on se remémore, les fils de Lady Di étaient très proches avant que le cadet se marie.

Mais pourquoi les Sussex ont-ils pris cette décision ? Car, Meghan Markle veut relancer sa carrière d’actrice. Pour cela, il n’y a rien de mieux que de vivre dans une ville près d’Hollywood. D’après un proche de la duchesse aux journalistes de The Sun : « Agent, attaché de presse, et managers sont tous implantés aussi. Et puis elle a déjà plein de projets en cours, comme un livre sur son enfance ».

Elisabeth II et le prince Philip frappés par une terrible maladie ?


En même temps, le magazine a consacré un dossier sur la reine Elisabeth II et son mari, le prince Philip. D’après la publication ils souffriraient d’une terrible maladie, le cancer du sang. Mais cette nouvelle a été mise en doute par le magazine people « Hello ». Cette dernière qui a livré une tout autre version de l’histoire.

Selon le magazine, la reine Elisabeth II et le prince Philip ont pris la décision de rester confinés au palais. Si vous pensez que parce qu’ils sont malades, il n’en est rien. En effet, ils restent isolés pour se protéger du coronavirus qui a touché en plein fouet le monde entier. En raison de leur âge, ils sont susceptibles de faire la forme grave du virus. Ainsi, ils préfèrent ne prendre aucun risque. D’autant plus, il y a quelques mois, leur fils, le prince Charles a contracté le virus et la famille royale avait eu peur pour sa santé.