Le 10 février dernier, dans « Touche pas à mon Poste », le présentateur Cyril Hanouna a organisé un débat sur le passeport vaccinal. Les échanges ont été très choquants. Soldatlouis vous dit tout en détail !

La mise en place du passeport vaccinal est un sujet à ne pas prendre à la légère qui fait l’objet d’une polémique en ce moment. Celui-ci permettra au public de se rendre dans les restaurants, dans les cinémas ou de partir en vacance. Mercredi dernier, Cyril Hanouna était le présentateur d’un débat très virulent entre deux invités et les chroniqueurs. Sur le plateau, Robert Sebbag, infectiologue à l’hôpital parisien de la Pitié Salpêtrière mais aussi Fabrice Di Vizio, un avocat.

Un avocat prêt à tout pour se faire entendre


L’avocat Fabrice Di Vizio était dans tous ces états sur le plateau de C 8. Ce dernier pense que « certains Etats rencontrent une situation plus grave que ce qu’engendre le  Covid-19». Et il se demande pourquoi les autorités se focalisent sur une pandémie comme celle de la Covid-19, en écartant certaines maladies comme la tuberculose. Et d’enchaîner : « imposez un passeport vaccinal pour toutes les maladies tant qu’on y est ».

Il a aussi n’est pas aussi d’accord qu’on saisisse « le problème par les effets et non par la cause ». Et de poursuivre : « c’est à dire qu’au moment où vous avez un sentiment d’angoisse généralisé, vous dites que ce sentiment de panique conduit à l’action publique. Mais vous êtes pas bien dans votre tête ! Excusez-moi, mais vous n’êtes pas bien».

Cyril Hanouna, outré


« Personne ne m’a jamais parlé comme ça ! » a balancé Cyril Hanouna. Mais Fabrice Di Vizio a voulu poursuivre avec une histoire pour illustrer ses dires: « En 1914, le conseil d’Etat a décidé quelque chose de tentant, il y a une formule qui a traversé les générations depuis 1914. ‘En France, la liberté compose la règle, la police l’exception’. Vous en êtes conscient? On vivait un moment assez dramatique, on peut dire que le monde était mal en 1914″. « Il y a beaucoup de choses qui vous tracassent » a lancé baba, pour apaiser les tensions sur le plateau. Durant l’émission, le présentateur a aussi demandé plusieurs fois aux chroniqueurs de ne pas énerver Maître Di Vizio sinon, ils se feront « ratatinés ». Et c’est ce qui s’est passé.

Benjamin Castaldi se livre un clash sanglant avec l’avocat


Dans la suite de l’émission, Benjamin Castaldi  a eu un désaccord avec l’avocat, sur la crise du Covid-19 et les effets sur la société. Il lui a dit : « basez-vous sur ce qu’il se passe dans le monde ». Une séquence assez tendue. C’est la marque de fabrique des émissions de Cyril Hanouna, faire le buzz. Régulièrement des séquences de l’émission sont très partagées sur les réseaux sociaux. Il faut dire que les audiences de l’émission sont très bonnes. Il surfe sur cette vague et il est incontournable sur C8.