Des photos de la famille royale de Monaco ont été récemment publiées sur les réseaux sociaux de la princesse Charlène. Un spécialiste a essayé de déchiffrer les images et a exposé publiquement son avis.

Août dernier, Albert II, Charlène et leurs deux enfants se sont retrouvés en Afrique du sud. La princesse de Monaco a partagé ces moments de joie avec les fans en publiant leurs photos sur les réseaux sociaux. Un spécialiste de langage corporel a déchiffré les images. Les détails.

Des retrouvailles inédites pour la famille de Charlène de Monaco

La princesse Charlène a quitté la ville de Monaco depuis quatre mois. Cela est dû à son état de santé. En effet, elle a subi une opération chirurgicale en Afrique du sud, mais son séjour a été prolongé suite à une infection de la sphère ORL. Actuellement, elle se trouve encore dans l’incapacité de revenir rejoindre sa famille. De ce fait, le prince Albert II a rendu visite à sa femme en début juin, en compagnie de leurs deux enfants : Jacques et Gabriella. Et ils y sont revenus le 25 août 2021.

La princesse Charlène de Monaco a publié des photos de leurs retrouvailles du mois d’août sur ses réseaux sociaux. Elle était d’ailleurs contente d’avoir passé quelques temps avec sa famille. Comme légende de leurs photos, Charlène a indiqué : « Je suis tellement ravie d’avoir ma famille avec moi ». Elle a ensuite annoncé que leur fille Gabriella « avait décidé de se couper les cheveux toute seule ». Une situation qui a fait parler un spécialiste de langage corporel.

L’avis d’un spécialiste concernant les photos publiées

Roger Fiamenti a fait connaître son point de vue par rapport à la décision de la princesse Gabriella. Roger Fiamenti étant un spécialiste du langage émotionnel du corps, et également l’auteur de l’ouvrage « Se libérer du sentiment d’abandon et des angoisses de séparation ». En effet, il a interprété le geste de la fille de la princesse comme « un acte de révolte et de colère inhérent à la longue séparation qu’elle doit subir sans l’accepter, un geste de colère afin de motiver le père à la conduire auprès de sa maman ».

D’un autre angle, le spécialiste a supposé que Gabriella a voulu ressembler à sa mère. C’est ce qui l’a motivé à couper ses cheveux. « Ce geste est certainement un moyen de créer le lien avec sa maman en lui ressemblant, en s’identifiant via le même hair code » a-t-il ajouté.