Karine, la nièce de Céline Dion est morte en 1993, mais elle reste très présente dans les pensées de la chanteuse. Elle lui dédicace la chanson « Vole » et 25 ans plus tard, elle lui fait de nouveau honneur.

« Vole, vole mon amour… Puisque rien ne te soulage » : des paroles en hommage de sa nièce


« Vole, vole mon amour… Puisque rien ne te soulage, vole à ton dernier voyage. » Ces paroles chantées ne sont pas pour son défunt mari, mais plus sa nièce décédée en 1995. Une magnifique chanson dédiée à la fille de sa sœur Liette écrite par Jean-Jacques Goldman. En effet, Karine, succombe à l’âge de 16 ans après avoir lutté contre la mucoviscidose. Des mots poignants adressés à sa nièce ayant perdu la vie. « Complètement bouleversée après avoir interprété la chanson, un soir elle quitte son concert et ne remonte plus sur scène », se rappelle le réalisateur Erick Benzi dans le journal parisien. C’était lors de la célébration des 25 ans de la sortie de son album D’eux dans lequel est répertorié Vole.

Le décès prématuré de la jeune fille de 16 ans est le premier d’une longue liste pour la chanteuse. En effet, elle perd son père Adhémar en 2003, son mari René Angelil et son frère Daniel tous deux sont morts en 2016. Enfin, la star québécoise doit faire face au décès de sa mère Thérèse au début de cette année 2020. Un départ particulièrement difficile pour la chanteuse à l’époque, car sa nièce est morte dans ses bras. Armée de sa douleur, elle devient marraine de la Fondation Canadienne Fibrose Kystique en août 1993. Dimanche 15 novembre dernier, elle rend de nouveau hommage à sa nièce lors de la Journée nationale de la Philanthropie. À cette occasion, la star mondiale lance un appel aux dons au profit de l’hôpital Sainte-Justine où sa nièce recevait ses soins.

De la douleur à l’espérance


« J’ai pris conscience très vite, même sans être encore mère, à quel point soigner les enfants est important. Ils sont signes du futur et d’espérance. Il y a un peu moins de 30 ans, ma nièce Karine était hospitalisée ici à Sainte-Justine. Après avoir lutté contre la fibrose kystique, elle est morte à seulement 16 ans » confie la chanteuse sur le site web de la Fondation CHU Sainte-Justine.

Elle rassure néanmoins quant à la santé de ses trois fils René Charles et les jumeaux Nelson et Eddy en cette période de pandémie. Elle affirme que les garçons se portent parfaitement bien. Ce n’est pas pour autant qu’elle abandonne le suivi des soins prodigués aux enfants malades de l’hôpital Sainte-Justine. Préférant faire de sa douleur une force, la star se tourne vers le futur. « En ce jour, j’ai une pensée pour tous les autres qui sont à la place de ma Karine. Je m’interroge : que peut ressentir un enfant malade aujourd’hui et qui peut avoir accès à des soins et ainsi continuer de grandir ? » se demande Céline Dion. À noter qu’elle prend souvent le temps de se rendre personnellement sur place. Elle continue également d’attirer l’attention de tout le monde sur le sujet.