En tant que comédienne, Cécile Bois a joué dans plusieurs films avec différentes interprétations. Également dans des séries ainsi que des pièces de théâtre, la plupart à succès ! Toutefois, son adolescence était loin d’être calme. Alors elle a dû se forger un caractère de plomb pour devenir une grande comédienne. Aujourd’hui, Cécile Bois est une mère de famille de deux filles, l’une a 9 ans et l’autre 11 ans. C’est ainsi qu’elle s’est remémorée l’adolescente qu’elle était. Cécile Bois ne tenait pas en place mais ne souhaite guère que ses filles fassent les mêmes choses qu’elle.

Une adolescente bouleversée


Ses erreurs antérieures lui ont aidé à changer. Prendre une décision pour investir dans son avenir. Puis, le résultat est sans appel, Cécile Bois a réussi, est aujourd’hui une actrice de renom. Avec des rôles importants à son actif. A l’instar du programme à succès Gloria ou encore Angélique, marquise des anges. Mais elle s’est réellement démarquée lorsqu’elle a joué Candice Renoir, la commandante de police. Tout le monde s’en souvient encore.

Mais pour information, tout n’était pas toujours ainsi auparavant. « Je n’étais pas trop dans le rang, je traînais avec des punks, des loubards, comme on disait à l’époque, des personnes peu fréquentables ». Elle l’avait affirmé lorsqu’elle fut interviewée par les journalistes de Gala magazine. Une interview durant laquelle elle s’est entièrement livrée.

Un passé de la belle époque ou pas…


Cécile Bois a vécu son adolescence pleinement, elle était en tout temps, à la recherche de sa personnalité. Elle se rebellait contre ses parents et la société environnante également. Pour cela, elle s’opposait contre les grands, elle voulait faire ressortir la colère enfouie en elle. Comme elle expliquait : « J’y voyais l’expression d’une violence que j’éprouvais ». Néanmoins, rapidement, elle a fait connaissance avec le théâtre et la comédie. Cela lui a permis d’user et de maîtriser cette colère.

Alors qu’elle n’avait que 16 ans, la jeune fille partait de chez elle pour la capitale, seule. De Bordeaux à Paris, elle a intégré le conservatoire rue Blanche car elle sentait que cela l’aiderait. Ainsi, elle pouvait expulser cette rage et évacuer de la même façon son complexe pour pouvoir forger sa personnalité. « Lorsque j’ai commencé à suivre des cours de théâtre, à 16 ans, c’était comme ouvrir une porte vers le monde. La place que je voulais, je l’ai trouvée sur scène. Au fil du temps, j’ai apprivoisé ma timidité, la crainte de l’autre, la peur des garçons, la peur du contact physique avec les autres ». Aujourd’hui, cette époque est révolue. Cécile Bois, la femme de 49 ans s’assume fièrement sans crainte de qui ou de quoi.