On ne présente plus Caroline Margueridon. Les fans d’antiquités la connaissent très bien. Ils ont l’occasion de la suivre au quotidien sur France 2. Pour l’heure, c’est sur un sujet plus personnel qu’elle désire s’exprimer.

Un tremplin avec Affaire Conclue


Caroline Margueridon a suivi les traces de sa mère dans le choix de sa carrière. Elle explique que ses parents voulaient autre chose pour elle. Ils voyaient leur fille prendre un autre chemin professionnellement. Mais très jeune, elle a décidé de poursuivre son rêve. Elle se rappelle encore de ses débuts difficiles. Elle confie qu’au commencement, elle faisait les brocantes et chinait un peu partout pour trouver des objets. Alors, elle revendait ces trésors dénichés pour la modique somme de 1 à 2 francs à l’époque.

Depuis, la jeune femme a parcouru bien du chemin. Son tremplin vient avec sa participation à l’émission de France 2 Affaire Conclue. Aux côtés de Julien Cohen, elle anime l’émission tous les jours sur la 2. Véritables passionnés des antiquités, les deux complices à l’antenne multiplient les achats d’objets rares. Une émission qui visiblement a complètement bouleversé la carrière de la jeune femme en la sortant de l’anonymat.

Un choix assumé quant au nom de ses 2 grands enfants


En ce qui concerne sa vie de famille, Caroline reste plutôt discrète. Cette mère de famille a toujours voulu épargner ses enfants en raison de l’absence de leur père. En effet, le dénommé Gérard Mossé les a abandonnés pour vivre à Hong Kong. Et ce, alors que les enfants n’avaient que 9 ans et 18 mois à l’époque. De ce fait, Caroline a dû élever ses enfants seule assumant le rôle de père et mère en même temps.

Aujourd’hui, ses enfants sont âgés respectivement de 23 et 22 ans. Malgré l’abandon dont ils étaient victimes, elle a toujours fait en sorte que ses enfants ne manquent de rien. Pour toutes ces raisons, elle estime évident que ses enfants portent le nom de leur grand-père et donc le sien également. Le modèle de leur grand-père est le meilleur à suivre selon elle. Ce dernier a pu nourrir plus de 4 000 personnes grâce à son entreprise. Caroline espère ainsi avoir répondu clairement aux nombreuses interrogations concernant le nom d’Alexandre et de Victorine.