Depuis son entrée à l’Elysée en tant que Première Dame de France en mai 2017, Brigitte Macron fait sensation. Sa prestance et son style vestimentaire est très apprécié des citoyens au point d’en faire une grande icône de la mode. Mais cela n’est pas sans conséquence pour sa réputation.

Qui paie les pièces haute couture de la Première Dame ? Telle est la question qui se pose pour les citoyens et fanas de mode. Un sujet à débat qui pourrait bien en choquer plus qu’un. Découvrez tous les détails dans la suite de notre article !

L’Elysée, un défilé de mode ?


Chacune des résidentes de l’Elysée s’est démarquée par un style vestimentaire précis. A l’époque de Mitterand et de Chirac, ce sont les tenues austères et chics qui étaient tendances. Plus professionnelles que jamais, ces dernières sont restées discrètes lors des sorties officielles malgré la beauté de leurs atours.

Quelques années plus tard, Carla bruni a tout changé. Celle qui se veut moderne a en effet opté pour un style plus décontracté. Inspirée par Jackie Kennedy, elle mise sur des tenues sobres mais tendances. Une manière que Brigitte Macron a tenu à perpétuer.

La facture est pour qui ?


Pour ses sorties officielles, Brigitte Macron s’aide des plus grandes maisons de couture pour s’habiller. Entre Louis Vuitton et d’autres grandes marques, la Première Dame n’a pas eu « besoin de faire de demande ». Une situation qui lui est très bénéfique car elle bénéficie d’avantage sur les emprunts qu’elle fait aux maisons de haute couture.

Le cabinet de la Première Dame a d’ailleurs communiqué les détails de ses emprunts en 2018. Selon ce dernier, les tenues officielles de la première Dame restent des propriétés de l’Etat. Elles restent donc une fois que les résidents de l’Elysée change.