Le simple fait d’évoquer le confinement suffit à réveiller le pire cauchemar de certains d’entre nous. Une situation de plus normales après l’année 2020 à laquelle nous avons eu droit. Décidément, la crise sanitaire mondiale a laissé de nombreuses séquelles à tout le monde.

Un virus tout petit mais qui fait des ravages !


La vitesse à laquelle s’est propagé le virus du Covid 19 a contraint les pays du monde a choisir la voie du confinement. Et pour certains, l’année 2020 est justement synonyme de confinement sans fin. Il faut dire que nous avons eu beaucoup de mal à nous acclimater de ces conditions. Malheureusement, le fait que nous n’avons pas trouvé de remède efficace contre le virus ne permet pas de sortir la tête de l’eau.

Ainsi, les gouvernements des pays gravement touchés ont décidé de décréter l’état d’urgence sanitaire sur leur sol. Pour ce faire, les citoyens ont dû rester confinés chez eux durant une période plus ou moins longue. Seulement, les conséquences de ce confinement sont désastreuses. Surtout au niveau de l’économie des pays qui impacte sur la situation financière des ménages. Notamment des foyers français qui ont traversé une période difficile.

La première dame n’est pas très optimiste


A l’occasion du lancement de l’opération pièce jaune, Brigitte Macron était sur les ondes de RTL. Mais au fil des questions, le sujet de la pandémie n’a pas pu être évité. De toute façon, c’est normal puisque c’est le principal sujet qui préoccupe la majorité en ce moment. Et le journaliste a voulu connaitre l’avis de la première dame sur le sujet.

En effet, cette deuxième vague fait encore plus de ravages que la première. Nous pouvons le voir à travers les chiffres qui sortent tous les jours. Le nombre de contaminations ne cessent d’augmenter. Les hôpitaux sont de nouveau submergés par les cas dits « graves ». Alors, le journaliste n’a pas hésité à poser la question à la première dame quant à la possibilité d’un troisième confinement. Cette dernière y a répondu malgré sa gêne apparente dans la voix. En guise de réponse, elle a juste rétorqué qu’elle n’espérait pas qu’on arrive à une telle extrémité. Toutefois, elle n’a pas raté l’occasion pour rappeler la dangerosité de ce virus. Par la même occasion, elle réitère l’appel à la prudence pour tous !