Effectivement, quelques jours auparavant, Emmanuel Macron a encore prouvé son rôle de premier responsable envers sa famille. Les chef d’État a connu des turbulences dernièrement au sein de son foyer. Son épouse a rencontré des difficultés. Effectivement, la fille de Brigitte Macron a rompu avec son mari.

La séparation de la belle-fille du Président de la République


Nombreux journalistes évoquent le sujet le vendredi 12 mars dernier. Surtout ceux qui sont les plus proches d’eux. Ils affirment que le couple Macron/Auzière va connaître une séparation. Effectivement, l’aînée de la première dame de la France rompt avec le père de ses enfants. C’est encore une phase de séparation mais non de divorce. Puis, le couple a pris la décision de faire le point sur quelques habitudes. Ainsi leurs trois enfants vont tojours pouvoir se retrouver, à savoir Emma, Thomas et Alice.

Voici les récits d’une proche de Brigitte Macron : “ La rupture se passe très convenablement: la maison familiale a été conservée, les enfants restent dans la même école et ils se relaient auprès d’eux un week-end sur deux”. Sauf qu’émotionnellement,cela n’est pas le cas, Laurence Auzière subit des souffrances énormes. Toutefois, sa maman est là pour l’épauler et venir la voir afin que cette dernière ne se sente pas trop seule. Brigitte Macron a ainsi donc rejoint dans sa maison du Touquet, la villa Monéjan.

Un soutien pour le pays mais également pour sa famille


Laurent Auzière reçoit des secours inestimables de sa maman mais également du Président. Effectivement, le chef d’État tend sa main envers sa famille en venant à Touquet. Certes, il n’a passé que quelques heures néanmoins il a su se libérer afin de démontrer qu’il est aussi un attentif. Son dévouement lui a valu la reconnaissance de son épouse et de la fille de cette dernière. Cela a été dur particulièrement dur ces derniers mois. Cela a commencé lorsque Laurence Auzière a perdu son père en Noël 2019. En état de choc, elle laisse à sa sœur la liberté d’annoncer la nouvelle sur la toile, lors de son entrevue avec Paris Match: “ Mon père est mort, je l’ai enterré le 24 décembre dernier dans la plus stricte intimité”.

Puis elle explique que son père était “un être à part, un anticonformiste qui tenait plus que tout à son anonymat. Il faut le respecter.” Live ou l’Institut Des Vocations pour l’emploi ouvrira ses portes prochainement. Tous se mobilisent pour mener à terme le projet de la première dame. Il s’agit d’un immeuble boulevard Maurice-Clerc à Valence. L’école sera surtout en mode pédagogique. Où se mêlera français, mathématiques, anglais, et tout sur le digital ainsi que de la culture générale. La première dame a affirmé : “ Apprendre à apprendre, apprendre à entreprendre”. Ainsi ils pourront “construire un projet personnel.