Chaque locataire du Palais de l’Elysée a essayé de mettre un peu du sien danse décor de ce palais. Les premières dames s’occupent généralement de ce détail afin de rendre ce grand domaine plus accueillant.

Au temps du président Chirac, son épouse Bernadette a décidé d’utiliser les grands moyens pour rendre ce domaine beaucoup plus vivable. L’actuelle première dame n’a pas dérogé à ce regle . Elle a aussi émis quelques remarques acerbes concernant l’état du palais.

Une première dame avenant


Brigitte Macron s’est étonnée de l’état de l’Elysée à son arrivée en 2017. Elle a décidé de donner un air plus jeune à ce palais qui allait être leur lieu de travail pour cinq ans minimum. Comme la première dame est une amatrice d’art et de décoration, elle s’est rendue dans plusieurs endroits pour dénicher les accessoires manquant à son palais.

Elle s’est même rendue dans les réserves du mobilier national à la Manufacture des Gobelins. Cette démarche a ravi plus d’une vu qu’elle reflète son envie de changer tout en restant dans la tradition. D’ailleurs, l’Obs l’a salué dans son numéro paru le 09 janvier 2020 ”Depuis Claude Pompidou, on n’avait plus vu de Première dame fouler les pavés de la Manufacture des Gobelins ».

Une rénovation coûteuse


La première constatation de l’actuelle première dame fut l’état des tentures et tapisseries du palais. L’équipe de le Point a même utilisé l’expression “effarée” pour classer son étonnement face à cette situation. D’autant plus que même certains rideaux ont l’air de convenir à une musée qu’une habitation.

La salle des fêtes de l’Elysée est celle qui a nécessité plus d’amélioration. Ces travaux ont duré sur plusieurs mois. Ils ont coûté plusieurs centaines de milliers d’euros aux contribuables français. Cela a causé l’indignation des électeurs alors que Brigitte Macron fut ravie de l’aboutissement de son entreprise.