Malgré son absence, la belle actrice a pu transmettre quelque chose à sa descendance. En effet son fils est éloigné d’elle alors qu’il n’est qu’un petit enfant.

Le petit grandira alors loin de Brigitte Bardot sans qu’elle ne puisse exercer son rôle de mère. Mais la situation a évolué au fil du temps.

Brigitte bardot n’élève pas son fils


Le succès fou que connait Brigitte Bardot dans le cinéma n’est pas le même qu’elle rencontre dans sa vie familiale. Dans les années 50, la Diva est mariée avec l’acteur Jacques Charrier. Ils sont ensemble un fils, Nicolas. Malheureusement, ils divorcent en 1960. À l’issu de cette séparation, le père gagne la garde exclusive du petit garçon.

Brigitte Bardot admettra que si elle n’avait pas pu élever Nicolas, c’est à cause de l’absence de son instinct maternel. Elle ne la verra alors pas grandir. Et même s’ils se rencontrent des années plus tard, elle ne sera jamais très proche de son fils.

La fille de Nicolas ignore sa grand-mère


Contrairement à l’échec du mariage de ses parents, Nicolas Charrier a une très belle famille. Il s’est marié avec un top model norvégien en 1984. Deux filles naissent de ce mariage : Anne Charrier et Thea Charrier. Mais elles ne rencontreront leur grand-mère qu’en 1992. Bernard d’Omale, l’époux de Bardot, organise une rencontre familiale pour le bonheur de l’actrice.

C’est le début d’une relation entre Brigitte Bardot et la famille de son fils. Mais malheureusement, ses petites filles ne la considèreront jamais comme leur grand-mère. Alors qu’Anne Charrier donne naissance à une petite fille, c’est Nicolas qui apprendra la nouvelle à Brigitte Bardot