Bernard Tapie fut diagnostiqué atteint de nouvelles tumeurs. Sa santé se dégrade de plus en plus. Son ami, Franz-Olivier Giesbert a révélé des informations nouvelles mais loin d’être rassurantes durant son interview sur RTL . Où en est-il côté santé aujourd’hui ? Pour promouvoir la sortie de son tout dernier livre, Franz-Olivier Giesberg va d’interview à interview. Puis, c’est au cours de ces discussions, qu’il donne plus d’explications sur ce qui arrive à son ami, Bernard Tapie. Effectivement, ce dernier se maintient pour pouvoir contrer le cancer en lui et s’en sortir vainqueur de cette bataille. Une batailles qui dure depuis des années maintenant.

Bernard Tapie : son ami partage de ses nouvelles


Depuis le début de son combat, il a toujours affirmé qu’il est prêt a mener son combat n’importe où. Cet ex-patron d’Adidas est d’une ténacité sans relâche, les nombreux postes qu’il a occupés l’a préparé à cela, à l’instar de président de l’Olympique de Marseille. Bernard Tapie est une célébrité réputée pour son fort caractère. Toutefois, ce combat nécessite une dure tête. Tellement sa puissance ne le laisse sans repos ni répit. Même après d’innombrables soins, voire des expérimentations médicales, rien n’a d’effet sur lui, son adversaire ne s’avoue pas vaincu.

Lors de son passage sur le plateau de RTL, Franz-Olivier Giesbert donne ample informations sur la santé de Bernard Tapie ce jeudi 10 juin dernier. Son estomac et son œsophage abrités par le cancer ne contiennent aucune amélioration. Au contraire, on lui a évalué de nouvelles tumeurs sur sa peau, au niveau des reins et du cerveau. C’est pourquoi, on lui a administré un traitement nouveau dont les effets secondaires ne seront pas limités. Son métabolisme sera plus que touché, même le cancéreux, Bernard Tapie, a lui-même expliqué dans Paris-Match, cette semaine également.

“100 ans”


“Je suis cassé complet ! 8h par jour au lit, j’ai l’air d’avoir 100 ans… Ce protocole, c’est un programme très lourd, un truc expérimental. Plus rien ne marche avec les traitements classiques” disait-il concernant son traitement. Juste à quelques heures d’intervalles de cette déclaration, Franz-Olivier Giesbert remet une couche : “C’est pas terrible. Il passe beaucoup de temps à l’hôpital (…) Il se bat toujours. C’est ce qui me fascine, sa volonté. Il ne lâche pas l’affaire, face au cancer, face aux ennuis judiciaires, il est toujours là et il se bat”.

L’ancien ministre a ainsi un cran de combattant, pourvu que cela paye, la rédaction lui souhaite un prompt rétablissement. Pour conclure avec cette phrase : “Face au cancer, face aux ennuis judiciaires, il est toujours là et il se bat”.