Est-ce que c’était son dernier mot ? Non, il va surmonter ses horribles épreuves. Même si ses nouvelles tumeurs l’affaiblissent. Les abonnés se rappellent toujours du jour de l’annonce de la tumeur de Bernard Tapie. Cette annonce avait fait le buzz sur la toile. Il semblait être toujours en pleine forme. Même avec beaucoup de problèmes, il arrive toujours à repartir de zéro. Ses fans vont toujours l’admirer peu importe ce qui va arriver. Il doit vaincre cette maladie et il va tout tenter pour la vaincre. Mais vue les ravages que le cancer a déjà fait, c’est un peu difficile de la vaincre.

Bernard Tapie au plus mal


Bernard Tapie confie à ses fans toutes les différentes procédures médicales qu’il avait déjà essayées pour vaincre cette maladie. Pour lui, tout est bon pour essayer de tuer ce satané cancer. Par ailleurs, avant et pendant la pandémie Covid19, il s’est rendu en Belgique pour se soigner. Car visiblement, les traitements français n’ont pas fait effet. Alors pourquoi ne pas essayer différent traitement ? Il fait tout pour vaincre cette maladie.

Dernièrement, son ami Pascal Praud se fait énormément de soucis pour lui. Il n’a pas hésité à avouer ses craintes à la télé. Les résultats de son analyse n’est pas très positifs. Le résultat préoccupe les médecins. Des tumeurs ont attaqué à d’autres organes comme les reins et le cerveau. Son état est vraiment critique en ce moment. Est-ce qu’il va être guéri à temps pour le procès Adidas ? Car il tient énormément à ce procès. On n’oublie pas qu’il disait que ce procès avait provoqué son cancer de l’estomac.

Vue son état, il n’arrête pas de se battre


Après un petit séjour à l’hôpital il est rentré chez lui. Et il compte beaucoup sur son acuponctrice. Elle sait apaiser ses douleurs. Espérons que ça va marcher. Il semble avoir beaucoup de confiance en elle. Il ne prend plus ses antidouleurs, mais se focalise sur cette procédure révolutionnaire. Il espère énormément que ses anticorps arrivent à combattre cette maladie. Car il ne veut plus prendre ses médicaments. Ce n’est pas bien d’être dépressif quand on est malade. Les problèmes sont là mais il reste positif.

Néanmoins, il sait très bien que son état s’aggrave. Comme il disait : « Je suis cassé complet ! Huit heures par jour au lit, j’ai l’air d’avoir 100 ans … » Puis, « programme très lourd, un truc expérimental ». Il ne veut plus entendre parler de « les traitements classiques ». C’est à lui de voir ! Tandis que le report de son affaire est refusé par la cour, comment il va faire pour gérer tout ça en même temps.