Dernièrement, l’ex-ministre Bernard Kouchner est au cœur des discussions à cause d’un bruit de couloir. Vraisemblablement, il aurait une relation amoureuse avec sa belle-sœur, Marie France Pisier. Une idylle qui n’a duré que très peu de temps.

Cette rumeur se base sur les divulgations de sa fille, Camille Kouchner dans son livre « La familia Grande ». Un ouvrage qui a fait la Une des médias depuis le début de l’année à cause des accusations d’inceste dont son frère était la victime. Une violence dont son beau-père, Olivier Duhamel était l’auteur.

Bernard Kouchner, les révélations de Camille Kouchner


Effectivement, selon la publication de l’hebdomadaire France Dimanche, Camille Kouchner révèle la liaison entre sa mère et Bernard Kouchner. Une idylle qui aurait eu lieu quand elle était aussi avec Fidel Castro. « Les deux sœurs de l’après-68 », (…), selon le magazine Parisien en parlant de ces faits. En effet, la jeune femme a pris la décision de mettre à nue les secrets de sa famille.

Dans cet ouvrage, elle annonce aussi l’inceste de son beau-père Olivier Duhamel, sur son frère jumeau lors de leur adolescence. Afin de protéger son frère, elle va lui donner le nom de Victor dans son livre. Ce dernier aurait été victime d’abus sexuel de la part de leur beau-père. De son côté, leur mère n’a jamais levé le petit doigt pour venir en aide à son propre fils.

La réaction d’Olivier Duhamel


Après ces révélations, Olivier Duhamel a pris les devants. En effet, il confie vouloir quitter toutes ses fonctions pour éviter un scandale. Notant qu’il était le président de la Fondation Nationale des Sciences Politiques. Une situation qui a suscité une grande polémique au sein même du monde politique. Bon nombre de personnes ont consenti à la décision qu’il avait prise. À cause de cette histoire, une enquête a été ouverte pour déterminer les autres victimes.

D’après d’autres publications, en 2008 Évelyne Pisier avait appris ce qui est arrivé à son fils, mais n’avait pas réagi. Lors de ces révélations, cette mère de famille était dans une colère noire.

« Salauds ! Vous avez tout dit. Je hais votre déloyauté. Désormais, tout le monde va être au courant », aura-t-elle balancé à ses proches. Si Camille Kouchner a fait ces confidences, c’est pour rendre justice à toutes les victimes d’incestes.