Dans Touche pas à mon poste, tous les coups sont permis ou presque. D’ailleurs, Cyril Hanouna ne manque pas une seule occasion pour lyncher ses chroniqueurs.

Pour être au courant des dernières nouvelles sans s’ennuyer, Touche pas à mon poste est l’émission à suivre. En effet, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs animent l’émission sérieusement mais toujours avec une pointe d’humour. Et à l’occasion, certains de ses collaborateurs finissent dans sa ligne de mire.

Cyril Hanouna une vraie balance

Le talk-show journalier de C8 est sûrement l’un des plus suivi par la France. En effet, l’émission où rires, taquineries, nouvelles et tant d’autres enchantent les français. Par ailleurs, les chroniqueurs sont totalement libres de leur sujet. En effet, les différentes rubriques de l’émission sont totalement improvisées. De quoi laisser de nombreuses ouvertures à la discussion. C’est donc ainsi que Cyril Hanouna partage une information sur l’un de ses chroniqueurs.

Nul n’est sans savoir que l’animateur phare, Cyril Hanouna n’a pas la langue dans sa poche. Et personne n’échappe ni à ses enquêtes ni à ses questions. C’est ainsi qu’il partage à son public une nouvelle sur l’un de ses collègues. Matthieu Delormeau aurait été hospitalisé quelques jours plus tôt. En effet, ce dernier aurait été victime d’une petite infection à l’œil, un chalazion. Rien de grave, mais il a tout de même caché ses yeux lors de son passage sur le plateau.

Benjamin Castaldi une nouvelle victime

Plus tôt dans la semaine, Cyril Hanouna avait fait plusieurs victimes dont l’un de ses chroniqueurs. Outre ses associés, ses invités subissent parfois ses remarques. Ce fut d’ailleurs le cas lorsque Sophie Tapie est passée dans l’émission. Néanmoins, Baba de son surnom sait être raisonnable et s’est de suite excusé. Mais Cyril ne se tient pas bien longtemps à carreaux. Cette fois, il s’est acharné sur son collaborateur Benjamin Castaldi.

Impossible de ne pas commenter l’histoire pour Cyril Hanouna. Benjamin Castaldi aurait envoyé sa photo à une collègue. Rien de grave jusque-là, mais celui-ci se dévoilait dans le plus simple appareil sous la douche. De suite, le chroniqueur est terriblement accablé et finit par justifier son acte. Selon ses dires, il se serait trompé de destinataire. Mais trop tard pour le gentilhomme puisque déjà, il alimentait les discussions sur le plateau.