Aya Nakamura fut invitée sur les plateaux de l’émission « 50mn Inside » de TF1 présenté par Nikos Aliagas. Durant laquelle, la chanteuse étale tout sur sa fille Aïcha.

Des révélations inédites !


De naturel pudique sur sa vie privée, Aya Nakamura s’est confiée pour la première fois. En effet, elle se livre sur sa petite fille de 4 ans. Elle se rend compte que sa fille grandit très vite. « On apprend tous les jours. Moi je me dis waouh déjà, qu’est-ce qu’elle grandit vite. Qu’est-ce qu’un enfant ça retient tout. Et je me dis, au final moi quand j’ai eu ma fille, je me suis dit bon bah maintenant j’ai une fille il va falloir que je m’occupe d’elle, que je pense à elle avant moi ».

Trouver le bon équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie privée n’est pas une mince à faire. Elle s’est exprimée : « Des fois il faut prendre sur soi parce que ça demande beaucoup de sacrifices et de temps d’être chanteuse et d’être maman en même temps ». De plus, rappelons -le, Aya Nakamura ne voulait pas que sa fille découvre son métier de chanteuse.

Elle exige beaucoup de sa fille.


Aujourd’hui, sa fille Aïcha, 4 ans, connaît que sa maman est une chanteuse. Puis, la petite joue à voir sa maman au petit écran. Mais cela n’empêche pas Aya Nakamura d’apprendre autre chose à sa fille. La maman est ferme à ce sujet, elle veut que sa fille ne compte sur ses lauriers. « Des fois elle me dit “Maman je t’ai vue à la télé”. Je dis “oui oui”. Je lui explique que maman était au travail mais il faut qu’elle comprenne que c’est pas juste “maman la star”, je ne veux pas qu’elle se repose sur ses lauriers ».

Pendant cette interview de 50’ inside, la chanteuse a profité de l’occasion pour s’excuser auprès de l’animateur lui-même.Cela en raison d’une ancienne altercation lors de la cérémonie des NRJ music Awards. Effectivement, fière de son naturel avec les coups de gueule, elle tenait vraiment à s’expliquer. « Ça c’est mon côté impulsif. Je ne peux rien faire contre ça. La situation ne m’enchantait vraiment pas. Je suis fière d’avoir mélangé le Aya et le Nakamura, je trouvais que c’était joli ».