Depuis sa sortie de l’hôpital, Ariane Séguillon paraît déterminée à respecter les protocoles sanitaires et également les gestes barrières. Faut pas de nouveau risquer d’attraper le virus ou le transmettre. C’est pour cette raison qu’elle critique violemment la SNCF. En effet, il ne faut pas être sur le chemin d’Ariane Séguillon quand elle s’énerve. Effectivement, elle avait été atteinte du coronavirus et était également dans un état de forme grave. C’est pourquoi, elle se met en colère contre la SNCF. L’année 2021, une année terrible pour elle puisqu’elle était atteinte du virus (Covid-19). Elle avait cru que sa vie prenait fin. Après un long moment passé dans la salle de réanimation, elle parvenait à s’en sortir de cette situation très compliquée. Depuis, elle pense qu’il est de son devoir de faire communiquer à la communauté les dangers de cette maladie. Comme Moundir, elle nous invite à se faire vacciner pour ainsi reprendre notre vie d’avant. Et en particulier, pour enfin partir en vacances ! Mais après avoir entendu une nouvelle concernant la SNCF, elle hésite de réserver un billet de train. Quelle est donc cette rumeur qui circule dont tout le monde parle sur les réseaux sociaux ?

Un résultat de l’enquête inquiétante


Nos confrères de Mediapart jettent un coup d’œil en ce qui concerne ce contexte. En commençant à évoquer le sujet de filtration de l’air, on estimait que la SNCF dépensait dans du matériel de qualité. Ne serait-ce que pour protéger ses voyageurs. Dommage, c’est pas du tout ce qui s’est passé. Tout paraît bon pour se faire des bénéfices, aux dépens de la santé de ses clients. Cependant, la SNCF a ainsi perdu plusieurs sommes d’argent avec la pandémie de Covid-19. Elle nous a fait la promesse de baisser les prix de ses billets afin que tout le monde puisse en profiter. Ce n’est pas la peine de faire ces heures de voyage qui nous font du tort.

Les journaliste de Mediapart se fondent sur “un rapport de l’Inspection du travail adressé à la direction de la SNCF le 21 mai”. Ce qu’ils se préparent à nous annoncer dégoûter les malades ainsi que leur entourage. Dans ce dossier, apparaissent “des relevés de CO2 alarmants réalisés dans un TGV “. Donc en conséquence, “L’entreprise ne filtre pas suffisamment l’air de ses trains, ce qui en fait de possibles lieux de contamination”. Ce n’est que le début, alors imaginez que vous arrivez à voir tous les détails de l’enquête ! Ariane Séguillon ne peut pas négliger tout cela et laisser ça passer ! Elle possède de bons arguments pour ainsi manifester contre ce qui se passe. Son expérience en tant que victime de la Covid-19 et sa popularité servent à quelque chose!

Profondément inchose !


Elle débute par publier ainsi le résumé de Médiapart. Ensuite, Ariane Séguillon critique violemment la direction de la SNCF ! Elle réclame une réponse dans les instants à venir. “Heu, je prends le train minimum deux fois par semaine. J’ai eu un corona ultra violent et je me demande depuis, où j’ai bien pu l’attraper alors que je suis ultra prudente !! Sinon la SNCF,vous allez faire quoi ? Je suis furieuse”. D’ailleurs, serait-il envisageable que parmi ses plusieurs déplacements soit à l’origine de sa contamination ? Comment l’entreprise ferroviaire, la SNCF, va réussir à s’en sortir de ce problème ? Personne n’a pour l’instant réagi face à cela.

Mais personne doute que le service de la communication essaye de trouver une réponse adaptée. Encore choquée, nul ne peut critiquer Ariane Séguillon. Lors d’une entrevue accordée à nos confrères de Télé-Loisirs, elle évoque le contexte. “J’ai vraiment cru que j’allais crever. Je suis une battante, je me disais que j’allais m’en sortir, mais le fait d’étouffer, de ne plus avoir assez d’oxygène, c’est extrêmement anxiogène”.