Le sucre a un effet très impactant sur la peau. Souvent associé à l’acné, il engendre aussi d’un vieillissement cutané. En effet, le glucose se fixe autour des fibres de collagène et d’élastine. Peu à peu, ce phénomène cause une perte en élasticité et en tonicité et la formation de rides.

L’addiction au sucre n’est pas tout à fait plaisante !


Consommer des aliments à base de sucre est certes réconfortant, mais ce n’est plus un secret, les becs sucrés doivent faire à une véritable addiction ! En 2017, une méta-analyse rédigée dans le British Journal of Sports Medicine fait un effet explosif. En conclusion : «manger beaucoup de sucre produit des effets comme la consommation de cocaïne. Notamment parce qu’elle altère l’humeur, possiblement parce qu’elle procure du plaisir et active le mécanisme du circuit de la récompense se trouvant dans le cerveau. Cela provoque la recherche du sucre ». Si l’on connaît désormais l’éventualité de l’addiction provoquée par le sucre, quels effets effectu-t-il sur notre peau ?

Nous avons l’habitude d’associer le sucre à une prise de poids ou à l’apparition de l’acné. Par contre, on ignore qu’il accélère aussi le vieillissement cutané par un processus lent, nommé glycation ! Tandis que le café empêche la production de collagène, le sucre lui, le détruit. En abondance dans le corps, le collagène favorise la fermeté et l’élasticité de la peau.

Le sucre : la cause majeure des rides !


Dans les articles de Doctissimo, Valérie Espinasse, micronutritionniste, explique le phénomène de glycation produit par le sucre. « Le glucose va se fixer autour des fibres de collagène et d’élastine qui vont avec le temps se rigidifier voire se casser. » Et de préciser : « peu à peu, le phénomène de glycation détruit la substance sous-cutanée qui soutient le derme. A cause de cela, il perd en élasticité et en tonicité. En surface, les rides se forment et se creusent, l’hydratation cutanée s’affaiblit. » Par ailleurs, le processus de glycation se forme progressivement tout au long de la vie. Il est irrévocable et touche toutes les protéines.

Selon son expertise, il n’existe pas beaucoup de solution pour combattre le phénomène de glycation. Seules une bonne hygiène de vie, une alimentation saine ainsi qu’un soin de l’organisme permettent d’agir contre le processus.

En résumé : « Si l’on veut schématiser le régime anti-âge de la peau, plus on consomme des aliments crus, ou le moins cuit possible, mieux c’est ! Et surtout boire beaucoup d’eau ! On l’oublie souvent mais, surtout lorsqu’elle est minérale, l’eau stimule les fibres de collagène et l’élasticité de la peau…»