L’arrivée du coronavirus dans le pays a vraiment tout changé dans la vie d’Anny Duperey et de nombreuses autres personnes. Cette célèbre comédienne croyait qu’elle allait sombrer durant l’année 2020. Selon certains de ses proches, elle aurait même été au bord de la dépression.

Une enfance malheureuse


L’hebdomadaire people France Dimanche a dédié une page pour Anny Duperey. Ainsi, le magazine a révélé des nouvelles vraiment captivantes sur elle. Vraisemblablement, elle a subi un accident. En effet, une voiture l’aurait renversé d’après cette parution. L’actrice de 73 ans a frôlé la mort de près et a cru ne plus revenir sur le devant de la scène. Ce fut un des plus mauvais moments de sa vie. En lisant bien, on prend conscience que cet évènement avait déjà eu lieu lors de son adolescence. La comédienne n’avait pas eu une enfance facile.

A l’âge de huit ans, elle perd ses deux parents lors d’un effroyable accident. C’est Anny elle-même qui découvre leurs corps sans vie dans la salle de bain. Ils étaient empoisonnés par le monoxyde de carbone du chauffe-eau au gaz. Un évènement qui va la traumatiser à vie. Par la suite, sa grand-mère paternelle et sa tante vont l’élever.

« Mon enfance s’est achevée là. C’est fini, après on devient un survivant malgré mon jeune âge. J’avais la chance d’avoir un fort caractère, donc j’ai fini par reprendre le poil de la bête. J’ai réagi par un déni du deuil, qui a duré des années », a -t-elle déclaré lors de son entretien auprès de France Inter.

Les confidences d’Anny Duperey


« C’est le vide de ma vie, un traumatisme. Le feuilleton “Une famille formidable” m’a permis d’oublier tous mes souvenirs d’enfance. De ce fait, j’ai connu une énorme tendresse pour mon passé, quand mes parents étaient encore là. L’écriture m’a aidé à ne pas sombrer dans le lac noir », confie Anny Duperey. Malheureusement, à 13 ans même si elle était très bien entourée, elle a failli faire la pire erreur de sa vie.

« Vers 13 ans, j’ai failli me suicider. En marchant au bord du trottoir, je m’étais dit : “Tiens, ce serait facile de me laisser roulé par une voiture. Ainsi je serais avec mes parents », ajoute-t-elle. Chose qui lui est même arrivée des semaines plus tard. Fort heureusement, elle a juste eu une petite cicatrice sur la tête. Elle a même couché ses pensées dans un journal intime.