Comment se sont-ils rencontrés ? très bonne question ! Mais qui resterait toujours sans réponse apparemment. En revanche, ce qui est certain c’est que c’est très loin de s’arrêter. Une véritable histoire d’amour. Non sous les projecteurs, Anne-Claire Coudray se dévoile sur sa vie amoureuse. Elle laisse libre cours à ses sentiments pour enfin les exprimer.

Anne-Claire Coudray animée de passion


Sept ans se sont déjà écoulés et Anne-Claire Coudray file toujours le parfait amour. Effectivement, tellement de choses auraient pu briser leur lien mais rien n’y fait. Ils ont résisté à eux deux à ces tempêtes. Il y a eu son ascension professionnelle puis l’arrivée de leur tout premier enfant. Comment font-ils pour que leur relation puisse perdurer ? Étant une personnalité publique, elle a dû trouver le bon équilibre pour le bonheur de sa petite fille. Heureusement que le papa d’Amalya ne fait pas partie de ce beau monde. « Ma fille est née, au début, je culpabilisais. Maintenant, je lui réserve tout mon mercredi et je l’emmène à l’école le matin. Mais il est vrai que, après ma grande absence du week-end, le lundi, il me faut la reconquérir. Elle est dans une relation fusionnelle avec son papa ! » lâche-t-elle.

Loin d’être jalouse de cette relation père-fille, Anne-Claire Coudray déploie tous ses efforts pour être là. Car comme elle le dit lors de son interview avec Non Stop People, chaque instant est précieux. Elle a tenu à préciser : « On s’est rencontrés, on avait déjà tous les deux, je ne dirais pas un certain âge, mais moi j’étais proche de la quarantaine et lui de la cinquantaine. C’est vrai que c’est très agréable de construire un couple quand on a déjà nos personnalités et nos espaces de libertés… »

La meilleure rencontre de sa vie


Leur début n’était pas anodin, il fallait qu’ils fassent attention pour ne pas ébruiter leur histoire. Hors de portée des photographes. Ainsi, ils sont maîtres de ce qu’ils veulent voir paraître dans les médias. Puis, le grand moment de sortie officielle est arrivé. Ils l’ont choisi, un choix extraordinaire. Puisqu’ils ont décidé de laisser faire les photographes lors du match PSG-Real Madrid pour briller. Ils ont le contrôle en leur pouvoir.

Ensuite, après des semaines, c’était en 2016, ils sont à l’exposition Color Flows, leur premier cliché en amoureux. Le couple est très addict de sport également, car on a pu les voir regarder Roland Garros. Une image pas très commune à cette journaliste. « Au final … ni lui ni moi n’avons renoncé à notre personnalité » « J’ai rencontré Nicolas, mon compagnon, il y a quatre ans. J’ai grandi avec l’image de mes parents, couple basé sur l’égalité. J’avais envie de construire le même équilibre. De prendre mon temps pour trouver la bonne personne. Beaucoup d’hommes ont eu du mal à supporter le rythme particulier de mon métier. Au final, se rencontrer tard, c’est mieux accepter l’autre (…) Avec Nicolas, nous sommes différents. Ni lui ni moi n’avons renoncé à notre personnalité ». Comme quoi, c’est de l’acceptation de soi que réside la mélodie du bonheur.