Dégusté en omelette, sur le plat ou à la coque, les œufs font partie intégrante de notre alimentation. Mais saviez-vous qu’il en existe plusieurs variétés crues ? Entre les œufs bruns et clairs, les différences ne sont pas toujours aussi notables que ce que l’on pourrait croire.

Pourtant il y en a bien plusieurs ! Le nutritionniste Aitor Sanchez a justement essayé de faire le point sur ces deux types d’œufs que l’on consomme régulièrement dans notre quotidien. On fait le point pour vous !

L’œuf, un ingrédient à cuisiner facilement !


Si l’œuf nous fascine tellement, c’est bien parce qu’il se cuisine en un tour de main. Les grands pontes de la gastronomie ont toutefois leurs petits conseils pour bien préparer cet ingrédient. Pour faire un œuf dur, il est notamment conseillé de le laisser dans l’eau fraîche quelques minutes avant la cuisson.

Cela permet autant de préserver le goût que les nutriments de votre œuf dur. La même méthode peut être appliquée lorsqu’il faudra enlever la coquille. Une manière de faire une préparation à la fois simple et savoureuse.

Une différence de coquille…mais pas de goût !


Dans le cadre de son étude, il a été mis en avant que les œufs bruns et clairs n’avaient pas de grande différence si ce n’est que par rapport à la teinte de leur coquille. En effet, ce sont surtout les pigmentations qui sont variables d’une production à une autre. Ces dernières sont généralement dû aux conditions d’élevage mais aussi à l’environnement en général.

On notera par exemple que les œufs d’antan étaient les plus clairs. Ils étaient même presque blancs comparé à ceux que nous consommons aujourd’hui. En termes de goût et de nutriments, ce sont les mêmes. Bien sûr, un œuf issu d’un élevage responsable sera plus sûr et plus sain que ceux d’un traitement industriel.