L’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA) a publié le résultat de ses recherches en Belgique. L’objet de ces recherches portait essentiellement sur la ligne de produits « Knäckebröd-graine de courge » et « Knäckebröd-graine de tournesol ». Malheureusement, les nouvelles ne sont pas bonnes. En effet, l’association a demandé aux revendeurs de ces produits d’effectuer le remboursement des clients. Manifestement, ces derniers sont dangereux pour la santé du consommateur !

Un produit impropre à la consommation !


L’AFSCA appelle les consommateurs à être vigilants par rapport à ce qu’ils décident d’acheter. Particulièrement sur les produits qui portent le nom de « Knäckebröd-graine de courge » et « Knäckebröd-graine de tournesol ». Apparemment, certains composants du produit sont impropres à la consommation car ils seraient cancérigènes. De ce fait, l’association demande à la chaîne de distribution Lidl de retirer ces produits de la vente.

Afin de vous donner une idée du danger, voici la fiche technique du produit mis en cause.
Nom du produit : « Knäckebröd-graine de courge » et « Knäckebröd-graine de tournesol »
Marque : Tastino
Date de péremption : 01/02/2021
Période de distribution : du 09/10/2020 au 11/12/2020 inclus
Présentation de vente : carton
Poids : 264 grammes

Une composition à haute teneur en résidus cancérigènes !


D’après les résultats des recherches, le produit en question contient un taux trop élevé d’oxyde d’éthylène. En fait, ce serait un composant phytopharmaceutique qui provoquerait un cancer s’il est ingéré par l’homme. De plus, ce dernier impacterait aussi la fertilité de manière néfaste. Mais le plus important est que la législation européenne interdit la vente des produits le contenant. Il faut dire que les industriels manquent d’honnêteté pour toujours faire de profits de nos jours.

Alors, Lidl Belgique demande à ses clients de ramener les produits qu’ils ont achetés dans ses magasins. Evidemment, la procédure sera facilitée. Voilà pourquoi, le ticket de caisse ne sera pas obligatoire afin de prétendre au remboursement. L’enseigne s’engage également à retirer les produits de ses rayons. En tous cas, pour ne plus vous faire avoir, consultez régulièrement le site de la Direction Générale de la Concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.