Un bruit de couloir cours au sujet d’une idylle entre le prince Albert II de Monaco et une journaliste, alors qu’il célèbre ces dix ans de mariage.

C’est le magazine Ici Paris qui a fait une supposition au sujet de cette aventure, précisant que la journaliste en question est « Fanny Agostini ». La jolie blonde accueillait le 9 janvier dernier sur Ushuaia TV le prince Albert II. «Ne ratez l’émission ! Je serais en compagnie du Prince Albert II de Monaco, mais aussi de l’explorateur et aventurier Mike Horn qui soutiennent une bonne cause pour la protection de l’environnement. Découvertes, dégustations, rencontres… ! C’est parti : n’oubliez pas, rendez-vous le samedi 9 janvier 202 à 20h50 sur Ushuaia TV», annonçait-elle des jours plus tôt sur les réseaux sociaux.

Albert de Monaco : Un homme patient, mais très intelligent !


Sur le plateau, l’époux de Charlène de Monaco a touché un mot sur son travail en faveur de l’écologie. C’est un grand défenseur de l’environnement. Ce qui n’a pas laissé Fanny Agostini insensible. « J’ai été très étonnée par ses connaissances en la matière. Voire sa façon de parler des enjeux climatiques, de l’érosion de la biodiversité, de la pollution des océans », a confié la journaliste auprès de France Dimanche.

« C’est un homme très discret, qui a quand même créé une fondation qui est très à cheval sur protection de l’environnement. C’était bien de l’avoir inviter », a ajouté Fanny Agostini. Cette dernière s’est aussi exprimée dans les colonnes de Point de vue. Lors de l’entretien qu’elle a accordé au média, elle a dit que le prince «Albert II de Monaco n’est pas quelqu’un de Snob ».

Un prince impressionnant !


« La boue et de l’eau glacée ne lui font pas peur. La seule chose décevante, c’est que dans l’émission, on n’a pas toute l’étendue de ses connaissances. Car c’est quelqu’un qui écoute avant tout et qui n’aime pas se précipiter», a-t-elle expliqué. En réalité, il semble que cette pour l’environnement est un héritage au sein de la famille princière d’une génération à l’autre.

Le prince Albert lui-même, l’a hérité de ses ancêtres et a affirmé il y a quelques mois auprès des confrères de Gala. Il commence même à éduquer ses jumeaux Jacques et Gabriella au sujet de la protection de l’environnement. Un bon père qui transmet ses valeurs et connaissance à ses enfants.

« J’essaie de leur apprendre petit à petit ce que je sais. A leur rythme. Ils ont déjà été en mer, sur un bateau. Ils savent nager et reconnaître certaines espèces, celles, entre autres qui sont en voie de disparition », confiait-il. Il poursuit avec : « Leur éveil débute par ce lien physique avec la mer. C’est nécessaire… La sauvegarde des océans passe en effet par l’éducation. C’est primordial si on veut pouvoir continuer à tirer les bénéfices de ce que peut nous donne la mer. D’une façon raisonnée évidemment ».