D’habitude, la ville de bordeaux est connue pour sa douceur de vivre. En effet, c’est une belle ville où il fait bon vivre. Malheureusement, elle peut aussi être le théâtre de violentes agressions. A l’exemple de celle qui y a eu lieu dernièrement. En fait, il s’agit de l’histoire d’une jeune maman qui a été victime d’une agression. Alors qu’elle se trouvait dans une rue publique avec son bébé, une autre passante l’aurait violemment agressée. La raison ? La jeune maman a allaité son enfant en pleine rue ! Par ailleurs, la jeune maman a décidé de ne pas se laisser faire. Ne ratez pas la suite cet article pour connaitre la suite.

Un acte naturel qui tourne au drame !


Les faits se sont déroulés dans les rues de notre belle ville Bordeaux. En fait, la victime de l’agression s’appelle Maÿlis. Cette dernière est la maman d’un petit garçon appelé Nino. La mère de famille est dans un point relais dans les rues de ladite ville. Malheureusement, son enfant commence à beaucoup pleurer. Visiblement, l’enfant avait faim. Alors, en tant que maman, la mère essaie tant bien que mal à faire patienter son enfant. Seulement, l’enfant ne veut pas s’arrêter de pleurer.

Naturellement, la maman se prépare à nourrir son enfant. Surtout qu’elle prend les précautions nécessaires afin de ne pas trop exposer son enfant. En effet, son bébé est presque caché dans un manteau et elle porte un haut adéquat pour l’allaitement. Jusque-là, tout va bien. La scène que nous voyons sur Doctissimo est tout à fait normale. Seulement, tout va très vite partir en cacahuètes. Effectivement, une passante semble ne pas apprécier de voir l’image d’une ère allaiter son enfant. Et là, c’est le dérapage total. La simple vue d’une maman qui donne le sein à son enfant a suffi à aire complètement dérapé cette autre passante. Alors, quelle est la raison ? Que s’est-il passé dans la tête de cette passante ?

Une détresse mal comprise !


Très vite, la vidéo en question a fait le tour des réseaux sociaux. Maÿlis a bien voulu revenir sur cet incident qui l’a profondément marqué. « J’ai pris toutes les précautions nécessaires pour que l’allaitement de mon enfant soit le plus discret possible. J’avais porté des vêtements adéquats, j’ai même presque caché mon enfant sous un manteau. D’autant plus qu’il y avait pas mal de monde ». Mais la passante enragée l’a quand même réprimandée ! « Elle m’a traitée de tous les noms, elle m’a même insultée. Elle disait que je n’avais pas honte de faire cela devant des passants et des enfants. Que j’aurais dû nourrir mon enfant plus tôt quand j’étais encore chez moi. Le pire, c’est qu’elle a fini par me gifler ! »

Visiblement, la maman ne s’attendait pas du tout à une telle réaction. Complètement décontenancée, on voyait la maman se figer sur place. Une fois qu’elle a repris ses esprits, elle ramassera juste ses lunettes, remettra son bébé dans sa poussette et gagnera le chemin de son domicile. Néanmoins, la jeune femme gardera des séquelles physiques et psychologiques de ce traumatisme. A cet effet, une amie lui conseille de porter plainte. Chose qu’elle fera mais qui une fois encore va la décevoir. La police va lui expliquer que c’est en quelque sorte de sa faute si elle s’est fait agresser. Dès lors, Maÿlis décide de se tourner vers les réseaux sociaux. Ainsi, on apprendra que son bébé au aussi s’est bloqué au niveau de son cou et la mère n’arrive plus à produire la moindre goutte de lait ! Mais au fond, est-ce vraiment mal de juste vouloir donner à manger à son bébé qui pleure ?