Depuis quelques jours, cette histoire fait les choux gras de la presse. En effet, de nombreux journalistes d’investigation se sont accaparés de l’histoire. A cet effet, ils ont tous décidé de mener leur enquête. Tout est parti de vidéos que la chaine M6 a dévoilées au public. Dans la séquence, on peut y voir et surtout entendre Pierre-Jean Chalençon accueillir des invités pour un diner. Seulement, en ces temps de confinement, tout genre de rassemblement est strictement interdit. Face à de telles preuves, le spécialiste des œuvres d’art est accablé. Néanmoins, il nie tout en bloc malgré tout. Soldatlouis revient sur cette affaire rien que pour vous.

Une affaire déjà très médiatisée !


A l’heure où nous écrivons, tous les médias se sont accaparés de cette affaire. Et les rebondissements ont été nombreux. Tous les journalistes d’investigation ont décidé de creuser cette histoire tellement l’affaire est grand. De quoi s’agit-il ? On vous explique le tout. En fait, Pierre-Jean Chalençon est accusé d’avoir organisé des repas clandestins alors que la pandémie de Covid19 sévit encore. En effet, en plein période de confinement, l’homme aurait organisé un rassemblement. Est-il encre nécessaire de rappeler qu’à l’époque, toute forme de rassemblement était strictement interdit ? Ainsi, Pierre-Jean Chalençon et son cuisinier Christophe Leroy ont été placés en garde à vue pour ces faits.

Pour sa part, le cuisinier a déclaré que la soirée était une pure erreur. A l’inverse, Pierre-Jean Chalençon estime avoir été dans son droit. D’ailleurs, il a indiqué que chaque invité avait réglé une note de 210 euros pour leur repas. Apparemment, 24 hôtes étaient présents à la soirée. Toutefois, il nie farouchement la présence de membres du gouvernement. Du reste, le collectionneur d’objets d’arts se dit être étonné de l’ampleur qu’a pris cette histoire. En effet, depuis la divulgation de cette histoire, c’est le monde entier qui semble s’y intéresser.

Du soutien qu’il ne trouve pas !


Rappelons-le, Pierre-jean Chalençon a été placé en garde à vue depuis le 09 avril dernier. Les chefs d’accusations à son encontre sont « mis en danger de la vie d’autrui » et « soupçon de travail dissimulé ». Pour le coup, la police a aussi perquisitionné son domicile, le palais Vivienne. En tout cas, l’antiquaire est loin d’être sorti d’affaire. Et il n’en finit pas de clamer qu’il se fait harcelé par la presse et les journalistes. Alors, il espérait recevoir un peu de réconfort auprès de ses proches. Notamment, chez Sophie Davant qui est son amie depuis longtemps. Seulement, là aussi, Pierre-Jean Chalençon va très vite déchanter.

En effet, l’animatrice de l’émission Affaire conclue n’a pas mâché ses mots quand on lui a posé la question sur cette affaire. Selon ses dires, elle lui aurait mise en garde depuis longtemps. En effet, elle affirme qu’elle lui a toujours dit de faire attention car ce son pas moins de deux millions de téléspectateurs qu’ils ont en face. Mais le grand enfant qu’il est n’a pas tenu compte de ces avertissements. Donc, voilà le résultat : il se retrouve dans une instruction judiciaire où il est le principal mis en cause. Connaissant le caractère bien trempé de Pierre-Jean Chalençon, on n’est pas sûr que ces mots plaisent à ce dernier.